Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Agroécologie > GIEE

GIEE

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Instaurés par la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, du 13 octobre 2014, les groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) sont des collectifs d’agriculteurs qui s’engagent dans un projet durable de modification ou de consolidation de leurs pratiques agricoles, visant à la fois performance économique, environnementale et sociale. Ces collectifs bénéficient d’un accompagnement technique tant sur la réflexion des objectifs, le suivi technique des pratiques innovantes mises en place et l’animation du groupe. Ils sont reconnus par l’Etat suite à un appel projet qui les engage sur 3 ans.

Les GIEE : la force du collectif au service de la transition agro-écologique

Les GIEE travaillent sur des thématiques transversales et diversifiées qui visent une approche système, voire territoriale, des exploitations agricoles. Ils permettent les échanges de pratiques entre agriculteurs du collectif et la création de ressources concernant les résultats du groupe, que ce soit sur les aspects organisationnels ou techniques. Le travail effectué pendant le temps de la reconnaissance permet, non seulement, de faire évoluer les collectifs, mais également, de diffuser et transférer les connaissances et ressources acquises auprès de l’ensemble des agriculteurs.

En France, 527 GIEE ont été reconnus depuis 2015 et 492 sont encore actifs en 2019. Ces collectifs rassemblent environ 8 000 exploitations et 9 500 agriculteurs.

114 GIEE reconnus en Occitanie : une dynamique forte des collectifs sur tout le territoire

En Occitanie, la dynamique des collectifs s’inscrivant dans cette démarche est particulièrement forte. En effet, entre 2015 et 2019, 114 GIEE ont été reconnus sur la région, ce qui représente plus de 2 000 agriculteurs engagés.
Les GIEE en Occitanie représentent la diversité des territoires, des filières et des problématiques agricoles :

La carte des GIEE en Occitanie reconnus entre 2015 et 2018

Comment être reconnu GIEE ?

La procédure de candidature pour être reconnu GIEE se fait au niveau régional. Chaque année, des appels à projet permettent à des collectifs d’agriculteurs de déposer un dossier de candidature auprès de la DRAAF.
Suite à la candidature, le COREAMR donne son avis sur les dossiers de l’année et leur validation.

Les Chambres d’agriculture d’Occitanie : accompagnatrices de l’innovation et catalyseurs de diffusion des pratiques agroécologiques

Les Chambres d’agriculture sont fortement impliquées dans la mise en œuvre du dispositif GIEE.
Les Chambres départementales d’agriculture peuvent assurer l’accompagnement des GIEE pour :

  • le montage du dossier de reconnaissance

  • le pilotage administratif du projet,

  • l’animation du collectif,

  • la capitalisation des résultats du projet.

Sur les 114 GIEE reconnus en Occitanie, 40 d’entre eux sont animés par les Chambres départementales d’agriculture, soit environ 35%.

La Chambre régionale d’agriculture est en charge de la coordination de la capitalisation des GIEE en Occitanie pour assurer la diffusion des résultats et des expériences. La capitalisation a une place essentielle car elle permet de transmettre largement ces informations afin que chacun puisse se les approprier et les réutiliser. Ainsi, elle vise à décloisonner le développement agricole en matière de transition agroécologique pour que les connaissances et les compétences soient mises en œuvre par le plus grand nombre. De plus, la coordination se fait en lien avec les autres actions de développement de l’agroécologie (DEPHY, groupe 30 000).

Votre contact

Vous souhaitez en savoir plus ?

Marie BOITELET

Chargée de mission Transfert de l'Innovation, Recherche et Développement

Plus d'informations

sur les appels à projet et les dossiers de candidature :

 

sur les événements de diffusion / transfert de résultats des GIEE près de chez vous :

A lire