Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Agroécologie > AGLAE > Le faux-semis scalpeur pour lutter contre les chardons

Le faux-semis scalpeur pour lutter contre les chardons

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Motivations

Il y a quelques années quand j’étais en agriculture conventionnelle, mon système de rotation était essentiellement basé sur les cultures de blé et de maïs afin d’alimenter mon atelier volaille. Au fur et à mesure, j’ai observé des salissements de plus en plus importants en particulier des chardons et des folle-avoine difficiles à contrôler et de plus en plus résistants aux herbicides. Lorsque j’ai pris la décision de convertir mon exploitation en bio en 2016, j’ai recherché des techniques alternatives au désherbage chimique et suffisamment efficaces pour lutter contre ces adventices sur mes parcelles. Je ne laboure plus depuis une dizaine d’années donc j’utilisais mon déchaumeur à disques mais ça ne suffisait pas pour les détruire de manière efficace avant le semis. J’ai donc cherché un autre moyen de les gérer et grâce aux recommandations de mon conseiller, j’ai trouvé dans la technique du faux-semis scalpeur, un bon compromis pour lutter efficacement contre ces adventices avant mes cultures d’été.

Le faux-semis scalpeur

Plusieurs passages si nécessaires :
1er à une profondeur de 8 à 12 cm / 2ème si besoin de 5 à 7cm / 3ème si besoin de 2 à 4 cm

  • Permet de couper les adventices à différents niveaux et de les détruire à différents stades de développement
  • Vitesse : 2,5 à 3 ha/h

Vibroculteur à 32 socs pattes d’oie :

  • Permet de couper les racines des adventices, de les extraire du sol et de les mettre à nu
  • Prix de l’adaptation de l’outil : 6 à 8 euros par soc soit environ 225€

Rouleau émietteur à l’arrière :

  • Largeur : 3m

  • Permet de gérer la profondeur de travail

Avis du comité d’experts

« Technique simple à mettre en oeuvre. Afin d’en optimiser la réussite, une vigilance doit être portée sur le choix des socs, les conditions de sol (en particulier l’humidité) et le stade des adventices. Facilement transposable, c’est une bonne alternative à l’utilisation de glyphosate pour certaines cultures. »

Réseau & partenariat

  • Agriculteur membre du réseau DEPHY
  • Témoignage élaboré en partenariat avec la coopérative Val de Gascogne

L'exploitation

Le témoignage de Damien Carpene en vidéo

Le faux-semis scalpeur pour lutter contre les chardons

Agriculture biologique, Agro-équipement, Agroécologie, HVE, Occitanie, Leviers-agroécologiques

Damien nous présente sa technique du faux-semis en nous expliquant comment il a adapté son vibroculteur pour répondre à ses besoins.