Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications > Bulletin de santé du végétal Grandes cultures - Bilan de la campagne 2019

Bulletin de santé du végétal Grandes cultures - Bilan de la campagne 2019

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Lin, colza, céréales à paille, tournesol, protéagineux, soja, pour chaque bilan vous trouverez une description du dispositif régional d’épidémiosurveillance, le bilan climatique de l’année et le bilan sanitaire pour chaque maladie, ravageur ou plante parasite.

Bilan colza : Les semis ont été fortement perturbés par la sécheresse des mois d'aout et septembre. Des retards importants dans les levées sont observés et, dans certains cas, des intentions de semis ne sont pas réalisées. Pour les cultures en place, les biomasses de sortie d'hiver sont globalement meilleures que l'an dernier. Le retour des conditions sèches en février et mars pénaliseront par contre l'assimilation des éléments minéraux. Ces conditions ont favorisé la présence des ravageurs dont la pression est globalement en hausse par rapport à l'an dernier. Côté maladie, la pression oïdium est en légère hausse et celle du sclérotinia en baisse. Les conditions sèches n'ont toutefois pas permis la progression des maladies.

Bilan protéagineux : Le retour des conditions pluvieuses en octobre ont permis de réaliser par la suite les semis de pois et féveroles dans de bonnes conditions. Les conditions climatiques d'avril et mai sont très favorables à la floraison et à l'élaboration des composantes du rendement. Cela se confirme avec les très bons résultats observés à la récolte cette année. La pression des bioagresseurs est très faible pour les pois. Pour la féverole, les maladies sont présentes à un niveau équivalent à l'an passé voire supérieur pour la rouille.

Bilan céréales : Malgré des conditions sèches de l'automne et du printemps, limitant la pression de la plupart des maladies des céréales, la rouille brune maintient sa nuisibilité. Les conditions caniculaires de l'été ont été également favorables à l'apparition de taches physiologiques dans de nombreuses situations.
Côté insectes, l'incidence des pucerons et des cicadelles reste faible à l'automne. C'est au printemps que les pucerons des épis démarrent leur colonisation et vont se développer largement dans les différentes zones de production.

Pois chiche : L'ascochytose confirme sa nuisibilité en culture de pois chiche, mais conditions très chaudes de l'été ont fortement limité son impact sur les cultures. Les captures d'Heliothis ont été nombreuses pendant toute la campagne mais les dégâts restent limités.