Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Agroécologie > AGLAE > La densité et l’écartement en maïs pour réduire la pression adventices

La densité et l’écartement en maïs pour réduire la pression adventices

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Motivations

"Lors de mon installation sur l’exploitation familiale en 2002, j’ai commencé à mettre en place le semis direct pour les céréales à paille, le soja et les couverts végétaux sur une partie de mon exploitation. Je me suis rendu compte que le sol se couvrait rapidement et que j’avais peu de problème d’adventices.
Parallèlement à ça, je cultivais le maïs avec un semoir standard et j’avais plus de difficultés à garder les parcelles propres car le maïs mettait du temps à refermer le sillon. Je me suis dit qu’il serait intéressant de resserrer les rangs de maïs pour pouvoir écarter les plantes sur le sillon. Ainsi chaque plante aurait plus de place, se développerait plus rapidement et recouvrirait plus vite le sillon.    
Cette modification de l’écartement entre les rangs et entre les plantes me sert aujourd’hui de levier pour limiter le développement des adventices dans mes parcelles de maïs, de soja et de sorgho."

Densité - écartement

L'implantation


Le semis-direct à 40 cm

Outils : 1 semoir monograine (Sola) à 40cm

  • double trémie pour les semences et une trémie anti-limaces    
  • disques gaufrés à l’avant    
  • positionnement de la graine, coutre à l’avant
  • équipé d’une cuve à l’avant qui permet de positionner de l’engrais liquide sur l’avant de la raie de semis.   

Cultures concernées : maïs, soja, sorgho, tournesol, colza

Soja irrigué

L’objectif est de laisser de l’espace entre les plantes car, en condition d’irrigation, une densité trop forte entraine une mauvaise aération entre les plantes et peut favoriser l’apparition du sclerotinia.

Maïs irrigué

L’implantation se fait dans le couvert vivant de féverole/phacélie.
L’objectif est que le maïs se développe le plus rapidement possible pour couvrir le sol, refermer le sillon et empêcher le développement d’éventuelles adventices, en particulier des datura.


La densité de semis

Avant

semis à 75 cm entre les rangs et à 17 cm entre les plantes > densité de semis =
85 000 gr/ha

Aujourd'hui

semis à 40 cm entre les rangs et à 25 cm entre les plantes > densité = 100 000 gr/ha


La récolte

Outils

cueilleur à maïs
standard

Particularité

récolte de 2 sillons à la fois

 

Le rendement

Le maïs programme le nombre de graines par épis à un stade jeune de son développement. Si le maïs se développe rapidement jeune, il augmentera sa programmation de nombre de graines.        
En 2016, j’utilisais la variété P9900. Depuis 2017, j’utilise une variété plus en adéquation avec ma nouvelle technique de semis-direct à 40cm (P9838). Cette variété permet d’avoir un démarrage rapide du maïs et donc à terme une augmentation du rendement.

Avis du comité d’experts

« Nombreuses références disponibles auprès des instituts de recherche et développement. Nécessite un accompagnement sur le long terme pour la mettre en place dans de bonnes conditions, en particulier au niveau du sol. Les équipements spécifiques du semoir ainsi que l'irrigation sont deux facteurs déterminants pour réussir le semis direct dans le couvert. Le choix des espèces de couvert est également important pour faciliter la destruction et la dégradation rapide des résidus. Technique qui évolue en même temps que les progrès technologiques en matière de machinisme. »

Réseau & partenariat

  • Agriculteur membre du réseau DEPHY
  • Témoignage élaboré en partenariat avec la Chambre d'agriculture des Hautes-Pyrénées

L'exploitation

Le témoignage de Jérôme Sainte-Marie en vidéo

La densité et l’écartement en maïs pour réduire la pression...

Agroécologie, HVE, Occitanie, Interculture et couverts, Leviers-agroécologiques

Jérôme nous explique comment il a réduit l’écartement et augmenté la densité de semis de sa culture de maïs pour lutter contre les adventices.